Idéologie Queer : son extension

Répondre
joseph1
Membre bronze
Membre bronze
Réactions :
Messages : 151
Enregistré le : mer. nov. 07, 2018 5:48 pm
A remercié : 10 fois
A été remercié : 80 fois

Idéologie Queer : son extension

Message par joseph1 » mar. mars 12, 2019 1:58 pm

Un scandale

«Queer for Kids»: un atelier queer pour les 7-14 ans :
http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2019 ... 14-ans.php



Avatar du membre
ben
Membre
Membre
Réactions :
Messages : 92
Enregistré le : jeu. août 30, 2018 10:15 pm
A remercié : 1 fois
A été remercié : 12 fois

Re: Idéologie Queer : son extension

Message par ben » mar. mars 12, 2019 3:09 pm

L'atelier pour les enfants, avec lecture de contes sur la diversité et le respect dans une bibliothèque publique, est vraiment une bonne idée. Cela dit, c'est vraiment à l'école qu'il faut apprendre aux enfants ce qu'est le respect des autres, et comment se protéger des articles militants de propagande homophobe.



joseph1
Membre bronze
Membre bronze
Réactions :
Messages : 151
Enregistré le : mer. nov. 07, 2018 5:48 pm
A remercié : 10 fois
A été remercié : 80 fois

Re: Idéologie Queer : son extension

Message par joseph1 » mar. mars 12, 2019 5:50 pm

ben a écrit :
mar. mars 12, 2019 3:09 pm
L'atelier pour les enfants, avec lecture de contes sur la diversité et le respect dans une bibliothèque publique, est vraiment une bonne idée. Cela dit, c'est vraiment à l'école qu'il faut apprendre aux enfants ce qu'est le respect des autres, et comment se protéger des articles militants de propagande homophobe.
La distinction homme/femme est un véritable repère, fondamental dans la construction de l'enfant. L ' indifférenciation n 'a rien à voir avec l' égalité garçon/fille. Il y a violence à confondre les sexes. Garçons et filles se respecteront d'autant mieux qu'ils seront respectés et confortés dans leur constitution réelle.



Avatar du membre
ben
Membre
Membre
Réactions :
Messages : 92
Enregistré le : jeu. août 30, 2018 10:15 pm
A remercié : 1 fois
A été remercié : 12 fois

Re: Idéologie Queer : son extension

Message par ben » mar. mars 12, 2019 7:08 pm

Faire la différence entre sexe et genre ne revient pas à les confondre. Expliquer ces choses aux enfants avec pédagogie ne fait que renforcer leur identité propre. La très grande majorité n'a aucun doute sur son identité sexuelle, et ce n'est pas expliquer qu'il y a des gens différents, qui doutent depuis le plus jeune âge (souvent dès 5 ans), qui va les faire changer d'avis. Par contre ils seront capables d'accepter ce fait, sans en faire une phobie irrationnelle.

Il y a violence à forcer des gens à être ce qu'ils ne sont pas. Le respect, c'est leur permettre d'être eux-même.

Tu devrais te rendre à ces événements et discuter avec les gens. Ou mieux encore, commencer par les écouter. Qu'as-tu à y perdre ?



joseph1
Membre bronze
Membre bronze
Réactions :
Messages : 151
Enregistré le : mer. nov. 07, 2018 5:48 pm
A remercié : 10 fois
A été remercié : 80 fois

Re: Idéologie Queer : son extension

Message par joseph1 » jeu. mars 28, 2019 4:58 pm

Le but de tout cela ce n 'est pas le respect de telle ou telle minorité. Le but est de nous amener à ne plus savoir qui on est pour ce qu ' il y a de plus profond en nous : le fait d ' être homme ou femme. Une fois cela acquit tout devient possible.
On ne doit plus savoir par exemple si on est Français ou non . Le Français doit disparaître dans la mondialisation : une aubaine pour le capitalisme , on va pouvoir vous envoyer , si besoin, en Roumanie ou en Afrique du Sud. Vous n 'aurez pas d 'argument pour vous y opposer. L ' Homme interchangeable voilà ce qu ' ils veulent. Voilà où nous mène à mon sens les idéologie queer, LGBT...



Avatar du membre
ben
Membre
Membre
Réactions :
Messages : 92
Enregistré le : jeu. août 30, 2018 10:15 pm
A remercié : 1 fois
A été remercié : 12 fois

Re: Idéologie Queer : son extension

Message par ben » jeu. mars 28, 2019 6:42 pm

Le but est de nous amener à ne plus savoir qui on est pour ce qu ' il y a de plus profond en nous : le fait d ' être homme ou femme.
Tu ne sais plus si tu es un homme ou une femme ? Si c'est le cas, c'est probablement une bonne chose qu'on te permette d'en prendre conscience. Cela ouvre une réflexion qui t'appartiens.

Pour la grande majorité des gens, il n'y a aucune confusion possible, et ce dès un très jeune âge. C'est pourquoi il est difficile d'y voir quelque chose de négatif.



joseph1
Membre bronze
Membre bronze
Réactions :
Messages : 151
Enregistré le : mer. nov. 07, 2018 5:48 pm
A remercié : 10 fois
A été remercié : 80 fois

Re: Idéologie Queer : son extension

Message par joseph1 » ven. mars 29, 2019 11:07 am

ben a écrit :
jeu. mars 28, 2019 6:42 pm
Le but est de nous amener à ne plus savoir qui on est pour ce qu ' il y a de plus profond en nous : le fait d ' être homme ou femme.
Tu ne sais plus si tu es un homme ou une femme ? Si c'est le cas, c'est probablement une bonne chose qu'on te permette d'en prendre conscience. Cela ouvre une réflexion qui t'appartiens.

Pour la grande majorité des gens, il n'y a aucune confusion possible, et ce dès un très jeune âge. C'est pourquoi il est difficile d'y voir quelque chose de négatif.
Le problème ne concerne pas tel ou tel individu mais le mouvement général de la société où la marge veut devenir la norme et où l'injonction de nier la biologie la plus élémentaire dans le but de satisfaire une infime minorité nous amène à une déconstruction générale de ce qui fait l 'individu : le sexe , la nationalité, la religion . Tout cela pour nous sacrifier sur l'autel du libéralisme qui veut des hommes interchangeables
Modifié en dernier par joseph1 le ven. mars 29, 2019 2:21 pm, modifié 1 fois.



Avatar du membre
ben
Membre
Membre
Réactions :
Messages : 92
Enregistré le : jeu. août 30, 2018 10:15 pm
A remercié : 1 fois
A été remercié : 12 fois

Re: Idéologie Queer : son extension

Message par ben » ven. mars 29, 2019 1:31 pm

Le mouvement général de la société est d'aller vers des droits égaux, quelque soit le sexe, la race, l'orientation sexuelle, etc. C'est une valeur qui a été jugée très importante suite aux horreurs perpétrées par les Nazis, montrant jusqu'où pouvaient aller la négation des droits humains et la discrimination, d'où la déclaration universelle des droits de l'homme.

En France, c'était déjà une valeur importante dès la révolution française, tellement importante qu'elle a été réaffirmée via la devise de la république depuis 1958. Les minorités n'ont rien à voir là dedans. En fait, la vraie minorité ici, c'est celle qui souhaite une société inégalitaire.



Avatar du membre
Le Rat Musqué
Membre bronze
Membre bronze
Réactions :
Messages : 274
Enregistré le : mar. sept. 18, 2018 7:31 pm
A remercié : 24 fois
A été remercié : 19 fois

Re: Idéologie Queer : son extension

Message par Le Rat Musqué » ven. mars 29, 2019 4:21 pm

Bonsoir Joseph1,

Ben vous a parfaitement répondu, bien mieux que je ne l'aurais fait avec de longs discours.
Essayez de réfléchir à ce qu'il vous explique.



Guglielmo
Membre bronze
Membre bronze
Réactions :
Messages : 393
Enregistré le : sam. sept. 08, 2018 9:00 am
A remercié : 23 fois
A été remercié : 24 fois

Re: Idéologie Queer : son extension

Message par Guglielmo » ven. mars 29, 2019 9:48 pm

Le but de tout cela ce n 'est pas le respect de telle ou telle minorité. Le but est de nous amener à ne plus savoir qui on est pour ce qu ' il y a de plus profond en nous : le fait d ' être homme ou femme. Une fois cela acquit tout devient possible."

Ceci relève du parfait délire conspirationniste. Délire conscient, faut-il le préciser.
L'occident a fait récemment une découverte extraordinaire : la personnalité d'un individu dans son équilibre masculin-féminin ne dépend pas que de ses organes sexuels.
La très grande majorité de la population (la quasi totalité) possède des organes qui définissent son sexe sans ambiguïté. Que craignent ceux qui dénoncent une "théorie du genre" ? Qu'on les castre ? La mode en est passée, on se calme.

Le problème ne concerne pas tel ou tel individu"
Bien sûr que si. La question est au contraire parfaitement individualisée. Parmi cette "quasi totalité" de la population constituée sexuellement sans ambiguïté, une petite proportion ressentent dans leur personnalité la présence d'une certaine féminité. C'est mon cas, ce n'est pas le cas de mon voisin. Cela concerne indifféremment hommes et femmes et c'était jusque très récemment, enfoui sous les codes du genre : habillement, gestuelle codifiée, façon de s'exprimer, métier, loisirs, rôle dans le couple et dans l'éducation...
La "part de l'autre" s'exprime plus ou moins fortement selon la personne. La plupart du temps cela ne pose aucun problème. J'assume parfaitement ma part féminine sans être le moins du monde tenté par l'homosexualité. Chez certain(e)s, la présence des deux genres dans l'individu (sexe assigné versus genre ressenti) est si forte que cela crée un malaise qui peut aboutir à la transsexualité comme résolution.
C'est exceptionnel. Les personnes concernées n'y sont pour rien. Elles souhaiteraient sans doute être "comme tout le monde" (expression qui ne veut rien dire mais qui va vite à écrire).
La situation du transsexuel (qu'il-elle soit passé(e) à l'acte du changement physiologique ou non), est probablement pénible vu l'importance de l'image dans nos sociétés et vu le regard que certains (des hommes le plus souvent je crois) portent avec un inexplicable mépris pour ces cas.
Leur demande de respect est parfaitement légitime.
Ce respect passe par un travail éducatif, inutile pour les adultes qui ont choisi de rejeter les personnes trans par principe (c'est trop tard), mais qui permettra dans l'avenir d'avoir moins d'agressions contre ces gens. Et ce travail lui-même doit faire comprendre aux jeunes que la nature est ainsi faite qu'on n'a pas forcément à 100% le genre de son sexe, que deux individus ne sont jamais identiques et qu'aucune morale ne peut régenter l'identité sexuelle de quiconque.
Ce message est d'autant mieux reçu par les jeunes qu'en reconnaissant l'autre comme unique, ils se revendiquent eux-mêmes comme uniques. Pourquoi certains adultes n'en sont plus capables est pour moi un mystère qu'il ne m'intéresse que médiocrement d'éclaircir.

Personne n'est obligé de voir dans ces initiatives éducatives un complot énigmatique destiné à supprimer les différences entre les sexes. La thèse est débile et n'est appuyée sur rien, elle relève de la seule foi c'est pourquoi nous n'en aurons pas raison par la raison.
Il y a cependant, selon moi, des questions à se poser sur ce qui taraude ces gens à propos de sexualité, qui les oblige à imaginer un tel complot. C'est tordu, et c'est louche. A leur place, je n'en ferais pas état.



Répondre