Immigration et extrême droite.

Avatar du membre
SETI
Moderateur
Moderateur
Réactions :
Messages : 569
Enregistré le : jeu. août 30, 2018 5:09 pm
A remercié : 5 fois
A été remercié : 10 fois
Contact :

Re: Immigration et extrême droite.

Message par SETI » ven. déc. 07, 2018 8:54 pm

Pendant que certains nous "amusent" avec les migrants et avant eux c’était un autre nom qu'on leur donnait mais c'était la même démarche, on nous amusait et pendant ce-temps là on ne parle pas des vrais problèmes et des vrais coupables à savoir les joueurs de monopoly dont beaucoup sont à l'étranger et qui ferment les entreprises pour pouvoir gagner toujours un peu plus sur notre dos !



Avatar du membre
SETI
Moderateur
Moderateur
Réactions :
Messages : 569
Enregistré le : jeu. août 30, 2018 5:09 pm
A remercié : 5 fois
A été remercié : 10 fois
Contact :

Re: Immigration et extrême droite.

Message par SETI » dim. déc. 09, 2018 12:18 am

Le plus simple pour ne pas être accusé d'être d'extrême droite est tout simplement de ne pas aborder ces sujets dont on connait d' avance comment cela va finir !



joseph1
Membre junior
Membre junior
Réactions :
Messages : 37
Enregistré le : mer. nov. 07, 2018 5:48 pm

Re: Immigration et extrême droite.

Message par joseph1 » lun. déc. 10, 2018 6:58 pm

Sur internet on peut trouver un texte de 2009 qui essaye de faire un bilan de l 'action des associations anti-racistes. Ce texte exprime , à 80 %, mon opinion sur ce problème.
Je vous donne le lien :
https://www.agoravox.fr/actualites/cito ... e-le-51857



Guglielmo
Membre bronze
Membre bronze
Réactions :
Messages : 225
Enregistré le : sam. sept. 08, 2018 9:00 am
A remercié : 13 fois
A été remercié : 11 fois

Re: Immigration et extrême droite.

Message par Guglielmo » lun. déc. 10, 2018 9:58 pm

Très intéressant document.
Beaucoup moins pour ce qu'i dit sur les choses que pour ce qu'il dit sur son auteur.
On aimerait déjà savoir de qui il parle. Au début, d'"associations" animées par l'anti racisme. Plus loin, de "groupuscules", et ailleurs de "ceux qui", "certains", "les militants", autant d'entités jamais nommées à qui l'auteur attribue pourtant des attitudes et des propos.

"une fois en France ces personnes peuvent être tentées de devenir des illégaux qui essayeront de se faire qualifier de sans-papiers afin d’obtenir des cartes de résident."
Cette phrase est, au mieux, incompréhensible.
Il suffit d'y répondre qu'une personne sans papiers, donc irrégulière, ne PEUT PAS obtenir de carte de résident.
Donc, au mieux incompréhensible ; sinon, mensongère.

"Cette allusion permanente au génocide conduit à banaliser l’inacceptable ."
L'auteur semble avoir écrit cette phrase dans un état de délire toxique avancé. Passons à autre chose.

Ce texte, outre qu'il ne nomme aucune organisation ce qui serait bien utile, ne source aucune de ses affirmations. Autre exemple :
"Les militants qui encouragent des gens à venir sans autorisation puis à revendiquer des priorités pour ces derniers,"
Une telle affirmation, revendiquer la PRIORITE pour loger des illégaux, est tellement extraordinaire qu'elle demanderait à être au moins solidement étayée. Mais non.

A propos de la double peine prison+expulsion :
"Cette double peine se justifie. En effet le fait d’être délinquant ne peut être un motif pour obtenir ou voir prolonger une autorisation de séjour. "
Là nous sommes sur le fond. La seconde phrase se tient. Renversons le propos pour voir s'il tient toujours : Le fait d'être expulsé ne peut être un motif pour se voir mettre en prison préalablement à l'expulsion.
Ah bah oui, tiens, vue comme ça la double peine qui "se justifie" devient une parfaite absurdité juridique. La France met en prison des gens qu'elle expulsera ensuite. C'est en effet très utile pour encombrer nos prisons et coûter au contribuable 500€/jour. Sinon, à quoi ça sert ?

"Certaines [associations] ont choisi le drapeau « Blacks, Blancs, Beurs » "
Lesquelles ? Après recherche, aucune trace. Ce doit être le même genre de fantasme que deux points plus haut.

on propage le slogan « touche pas à mon pote » alors qu’il constitue un appel à soutenir tous ceux que l’on juge semblables à soi."
Alors là mon diagnostic sera beaucoup plus formel : l'auteur ne comprend rien. Il ignore apparemment tout de la naissance de ce slogan et croit qu'il veut dire exactement LE CONTRAIRE de ce qu'il dit. Je répète, lisez sur mes lèvres : le contraire.

"On poursuit en justice un Préfet ayant affirmé que les gitans vivent de rapines alors que la réponse au problème soulevé doit être donnée par l’analyse de l’origine des revenus des gitans et des mesures à prendre pour les intégrer. "
ça fait quand même plaisir de voir qu'un Préfet ne peut pas dire n'importe quoi, non ? Il n'est pas au-dessus des lois.
Mais j'ai bien lu, l'auteur parle bien d'intégrer (sic) les Gitans ?
Voilà qui confirme mon diagnostic ci-dessus.

"Une attaque de commissariat est un moyen d’empêcher l’action de ceux qui veillent sur notre sécurité. C’est une atteinte à l’un des moyens que se donnent les citoyens pour faire respecter leur liberté. Cette atteinte au droit de l’homme"
L'attaque d'un commissariat, une "atteinte au droit (sic) de l'homme ?" :S

"les associations vilipendent toute personne s’interrogeant sur l’éventuelle existence d’un lien entre la délinquance et l’immigration."
C'est une vraie question, on aimerait pouvoir en discuter mais on ne pourra pas, on n'a pas copie des propos tenus par ces "associations" qui ne sont pas nommées.
S'ensuit un paragraphe confus où sont mélangés les problèmes de trafic de drogue, d'émeutes urbaines (leur exact opposé) etc. Et puis, tout d'un coup, cet éclair :
"La visibilité de ces délinquants est l’une des causes actuelles du racisme. Elle incite malheureusement à stigmatiser nos concitoyens issus de l’immigration. "
A une nuance près, on ne peut qu'être d'accord ; ça valait presque le coup d'aller si loin dans le texte pour voir ça. A quelle conclusion l'auteur en arrive-t-il ? A cette affirmation gratuite :
"Là se trouve pour partie l’origine des interdits professionnels qui frappent certaines personnes ethniquement marquées. "
La preuve ? Ah bah non je suis bête, c'est pas la peine, bien sûr.

Ensuite, ça part à la dérive avec le pire du pire : la discrimination positive, dont l'auteur a une vision bien à lui. Qu'on en juge.
", la discrimination positive rendrait obligatoire la mise en avant de l’origine raciale ou religieuse de chaque individu.
Dans les divers métiers il faudra déterminer qui occupe les postes. Chez les journalistes par exemple, compter le nombre d’arabes, de juifs, de protestants, de noirs. La discrimination positive nécessite la mise en place d’une politique raciale méticuleuse.
De plus si la discrimination positive est mise en place on sera tenté de compter les assistés, les chômeurs, les incendiaires de voitures ; selon leur origine.
"
La discrimination positive est une vraie question, à condition de poser en préalable le fait que les pays qui la pratiquent et en premier lieu les USA, ont une histoire et une histoire sociale complètement différente de celle de la France. Cela réaffirmé, la discussion pourrait commencer et elle ne pourra pas faire l'économie de rappeler que si discrimination positive il doit y avoir, elle ne saurait aller à l'encontre ni des lois ni des principes constitutionnels de notre pays. Notre pays.
C'est justement à cette "politique raciale méticuleuse" que notre droits et nos principes s'opposent radicalement.
Last but not least, l'horreur que provoquerait le fait d'analyser les composantes marginales de la société en fonction des ethnies, cette horreur donc, a l'air d'être présentée par l'auteur comme une possible solution. Il oublie que cette "analyse" est déjà effectuée, et qu'elle est donc le problème et non la solution.

J'arrête là pour ce soir. Ce texte est un mélange de fantasmes, de lieux communs, d'erreurs sémantiques, d'enfoncement de portes ouvertes et d'affirmations non sourcées.
"Ce texte exprime , à 80 %, mon opinion sur ce problème."
Vous l'aurez lu trop vite.
Ou trop paresseusement.



joseph1
Membre junior
Membre junior
Réactions :
Messages : 37
Enregistré le : mer. nov. 07, 2018 5:48 pm

Re: Immigration et extrême droite.

Message par joseph1 » mer. déc. 12, 2018 2:13 pm

Merci d 'avoir analyser ce texte.
Je pense que si l 'auteur n ' indique pas de noms d 'associations c 'est qu 'il sait ces gens très susceptibles .
Analyser c 'est bien mais il me semble que ce texte peut être lu d 'une traite. Il est alors plus compréhensible que si on pioche des petits morceaux par ci par là.
Les lecteurs d 'agora vox on émis des commentaires plutôt favorables à ce texte.



Guglielmo
Membre bronze
Membre bronze
Réactions :
Messages : 225
Enregistré le : sam. sept. 08, 2018 9:00 am
A remercié : 13 fois
A été remercié : 11 fois

Re: Immigration et extrême droite.

Message par Guglielmo » mer. déc. 12, 2018 2:31 pm

"Les lecteurs d 'agora vox on émis des commentaires plutôt favorables à ce texte."
Tant mieux pour son auteur.
Il est probable que les commentateurs aient été victimes de la même lecture rapide ou négligente.

"il me semble que ce texte peut être lu d 'une traite. Il est alors plus compréhensible que si on pioche des petits morceaux par ci par là."
Il n'y a pas lieu d'opposer ces deux approches, toutes deux nécessaires.
J'ai naturellement lu ce texte in extenso, avant d'en extraire les passages les plus discutables.
Un texte, comme son étymologie l'indique, est un tissu, un tissu de mots. S'il comporte des trous ou des erreurs de tissage, le devoir du lecteur est de les repérer et d'aider les autres à le faire.

Après, Agoravox, c'est Agoravox. On ne peut pas tout lui demander.



Répondre