L'urgence climatique est-elle un leurre ?

Avatar du membre
ben
Membre bronze
Membre bronze
Réactions :
Messages : 132
Enregistré le : jeu. août 30, 2018 10:15 pm
A remercié : 1 fois
A été remercié : 25 fois

Re: L'urgence climatique est-elle un leurre ?

Message par ben » mar. mars 19, 2019 2:54 pm

La diversité biologique n'a jamais été aussi forte que maintenant. Les extinctions successives ont ralenti la progression mais elle n'a jamais stoppé. La biodiversité revient la plupart du temps au même niveau dans les 15 millions d'années qui suivent une extinction de masse, 30 millions d'années dans le cas de l'extinction permienne dont on pense qu'elle a été suivi de plusieurs mini-extinctions.

Image



Avatar du membre
Le Rat Musqué
Membre bronze
Membre bronze
Réactions :
Messages : 329
Enregistré le : mar. sept. 18, 2018 7:31 pm
A remercié : 31 fois
A été remercié : 23 fois

Re: L'urgence climatique est-elle un leurre ?

Message par Le Rat Musqué » mar. mars 19, 2019 5:28 pm

ben a écrit :
mar. mars 19, 2019 2:54 pm
La diversité biologique n'a jamais été aussi forte que maintenant. Les extinctions successives ont ralenti la progression mais elle n'a jamais stoppé. La biodiversité revient la plupart du temps au même niveau dans les 15 millions d'années qui suivent une extinction de masse, 30 millions d'années dans le cas de l'extinction permienne dont on pense qu'elle a été suivi de plusieurs mini-extinctions.

Image
Bonjour Ben,
Alors, c'est que j'emploie ce mot à mauvais escient.
Ou que - fort probable - je n'ai rien compris.
Il va falloir que je me penche à nouveau sur le sujet, sérieusement ce coup-ci.
En tous cas, merci pour cette rectification.

Guglielmo
Membre bronze
Membre bronze
Réactions :
Messages : 425
Enregistré le : sam. sept. 08, 2018 9:00 am
A remercié : 28 fois
A été remercié : 28 fois

Re: L'urgence climatique est-elle un leurre ?

Message par Guglielmo » jeu. mars 21, 2019 10:17 pm

Pour répondre au Rongeur des Marais, en effet je déplore la confusion entretenue, volontairement ou non, sur les conséquences du réchauffement et de la hausse du CO2, qu'ils soient liés ou non. Et je pense qu'ils le sont, et continuerai à le penser tant qu'on ne m'aura pas fourni une explication autre, crédible.

Beaucoup ne parlent que de sauver la vie sur Terre en protégeant l'environnement, or je suis absolument convaincu que sous une forme ou sous une (des millions d') autre(s) elle se maintiendra bien après que nous aurons remplacé la nature spontanée par des champs de colza et de palmiers à huile, recouvert les océans d'un film continu d'hydrocarbures, lui-même rendu invisible par trente centimètres de déchets plastiques.

Beaucoup d'espèces disparaîtront, c'est déjà largement entamé, et d'autres, beaucoup plus tard, apparaîtront comme cela a toujours été le cas car tel est le destin de la Terre. Ce qui est en cause est bien, non cela mais la société humaine développée dont nous savons tous qu'elle ne peut se maintenir bien longtemps encore et pour des tas de raisons.
Si la diversité biologique n'a jamais été aussi forte que maintenant, et c'est normal puisque avec des reflux, elle n'a cessé d'augmenter depuis les algues vertes, il est quand même remarquable de voir les mammifères et les oiseaux sauvages disparaître en masse comme c'est le cas. Pas en diversité, en masse.
Le réchauffement n'en est pas la cause, en tous cas pas la principale et de loin.

Répondre