L'urgence climatique est-elle un leurre ?

Avatar du membre
soliris
Membre bronze
Membre bronze
Réactions :
Messages : 200
Enregistré le : dim. sept. 02, 2018 10:15 pm
Localisation : Tournai
A remercié : 5 fois
A été remercié : 7 fois
Contact :

L'urgence climatique est-elle un leurre ?

Message par soliris » mer. déc. 26, 2018 6:07 pm



François Gervais, scientifique qui a travaillé pour le GIEC, s'amuse beaucoup des approximations (malgré ses rapports) retenues par les politiques .. face à la démesure des 89 000 milliards d'euros.. que ces mêmes politiques sortiront de notre poche pour pallier à un réchauffement climatique absolument improbable et non chiffré..

Nous sommes à la fin "des temps stupides" où nous n'étions au courant de rien; mais ces faux prophètes de la Banque Mondiale arriveront-ils à la braquer pour satisfaire à leurs propres intérêts ?
:nan: Non, c'est trop tard pour eux.

Les gilets jaunes en sont un tout premier témoignage; au fait avez-vous envie de faire partie des payeurs ?


Ovni soit qui mal y pense !

Avatar du membre
Le Rat Musqué
Membre bronze
Membre bronze
Réactions :
Messages : 268
Enregistré le : mar. sept. 18, 2018 7:31 pm
A remercié : 24 fois
A été remercié : 17 fois

Re: L'urgence climatique est-elle un leurre ?

Message par Le Rat Musqué » mer. févr. 20, 2019 11:05 am

Bonjour,

Pour ceux qui veulent cultiver leur esprit critique, voici deux analyses traitant deux aspects du discours de M. Gervais.

La première du Réveilleur (notez le contraste : ton ferme, poli et mesuré, explications concises et sources vérifiables chez l'un, ironie, sous-entendus, amalgames et approximations chez l'autre).



La deuxième de Curieux de Savoir :



Je note aussi que la vidéo de M. Gervais est sortie sur la chaîne de Jacques Cheminade. Complotiste de premier ordre, s'il est besoin de le rappeler.
Ça n'aide pas la crédibilité.
0



Guglielmo
Membre bronze
Membre bronze
Réactions :
Messages : 373
Enregistré le : sam. sept. 08, 2018 9:00 am
A remercié : 20 fois
A été remercié : 24 fois

Re: L'urgence climatique est-elle un leurre ?

Message par Guglielmo » mer. févr. 20, 2019 3:06 pm

Toute opinion différente et étayée est à prendre en compte sur une question où une certaine incertitude règne et continuera de régner longtemps.
Cependant, encore faut-il que la controverse se limite au plan scientifique, d'où elle n'aurait jamais dû sortir (même si les mesures à prendre relèvent de la politique les données du changement climatique relèvent de la science seule). Elle ne peut pas se nourrir de "ironie, sous-entendus, amalgames et approximations"... Surtout lorsqu'elle viennent d'un scientifique qui prétend dénoncer celles du GIEC.

Approximations il y aura toujours sur la question et justement, l'histoire des rapports du GIEC montre que celui-ci a toujours mal estimé le réchauffement... Mais par défaut. De rapport en rapport il réajuste ses prévisions à la hausse, toujours dépassé par la réalité avec laquelle il reste très prudent (de son propre aveu).

Gervais n'a pas "travaillé pour le GIEC" mais il aurait bien voulu. De mauvaises langues pourraient penser à une rancoeur de sa part. Il a relu les travaux mais les mêmes mauvaises langues pourraient soupçonner une lecture biaisée.
En règle générale, je suis frappé par le fait que l'opinion commune sur la question (y compris chez beaucoup de scientifiques), relève d'a priori et d'idées préconçues. L'adepte des complots et du "Nouvel" Ordre Mondial ne saurait admettre l'idée d'un réchauffement d'origine anthropique et ses "recherches" (notez les guillemets) se limitent aux informations allant dans son sens. Je l'ai constaté chez presque tous les climatosceptiques avec qui j'ai eu l'honneur de discuter.
Il manque à leur cause des pans essentiels cependant pour inspirer confiance : des données différentes et un modèle alternatif. Les données vont toutes dans le même sens, la planète se réchauffe à un rythme anormal. Le négationnisme a plus ou moins cessé de nier ce fait, mais il l'a fait récemment. Ce n'est plus possible : le réchauffement, loin d'être "improbable" ne fait aucun doute avec les données existantes et il est très bien chiffré. Il l'est même de mieux en mieux grâce aux instruments de plus en plus nombreux. Plus on a de moyens pour le mesurer, plus le réchauffement se confirme.
Le modèle alternatif quant à lui peine à émerger même si l'influence des rayons cosmiques modulés par le vent solaire a été une hypothèse intéressante.
Sans données différentes et sans modèle alternatif, le climatoscepticisme est dans l'impasse. J'y vois la raison pour laquelle les climatosceptiques standard se rabattent sur la "banque mondiale" en guise d'argument, comme un artilleur démuni d'obus lancerait des poires à l'ennemi.
Leur rhétorique ne dit qu'une chose, c'est que leur bataille est perdue.

"avez-vous envie de faire partie des payeurs ?"
Oui.
Mais à la nuance près qu'il faut que ce soit à fiscalité égale. Nous payons déjà des sommes folles pour encourager le brûlage des énergies fossiles sans avenir qui nous pourrissent à tous les points de vue et pour ravager et même liquider les terres arables et la biodiversité dont nous vivons. Si les mêmes sommes (un pognon de dingue) étaient désormais consacrées à faire le contraire, il faudrait être le dernier des abrutis pour louper ça.



Avatar du membre
soliris
Membre bronze
Membre bronze
Réactions :
Messages : 200
Enregistré le : dim. sept. 02, 2018 10:15 pm
Localisation : Tournai
A remercié : 5 fois
A été remercié : 7 fois
Contact :

Re: L'urgence climatique est-elle un leurre ?

Message par soliris » mer. févr. 20, 2019 3:21 pm

Y a un type (Le Réveilleur) qui se permet de critiquer un courageux relecteur du GIEC, et qui donne même pas son propre nom.
Après déjà 5 minutes de blabla, il attaque Gervais sur les "facteurs naturels qui refroidiraient le climat, en étant d'accord avec lui, puis en ne l'étant plus, puis en l'étant de nouveau".

Et tout cela pour que je me rende compte, au bout de 10 minutes de galère où ma tête fait la corne de brume de la Marie Morgane, que ce " Réveilleur" endormisseur ne cite même pas lui-même un seul de ces "facteurs naturels" sauf les aérosols.. dont parle justement M. Gervais.

Je m'arrête là pour la vérification du vérificateur, avant de vomir.

Quant à Jacques Cheminade, qui dit que l'Europe est la courroie de transmission des marchés, je l'embrasse sur la bouche pour avoir découvert, comme moi et bien d'autres, cette vérité.

En ce moment, Mario Draghi de la BCE donne 80 milliards d'euros par an aux banques européennes, pour qu'elles puissent s'acheter tous les actifs économiques les plus performants, à l'exclusion des particuliers qui vendront leurs bons placements, tôt ou tard. Déjà 2 600 milliards d'euros de vrais-faux billets accordés à la finance inhumaine, purement sortis de la planche à billets appartenant normalement au Luxembourg, à la Belgique, à la France, à l'Allemagne, à l'Irlande, à l'Espagne, au Portugal, à Malte, à la Grèce (mais oui, même à la Grèce !!!), etc.

Bravo, joli coup. :super:

L'urgence climatique est un leurre qui cache le plus gigantesque hold-up de toute l'histoire de l'humanité. ;)


Ovni soit qui mal y pense !

Avatar du membre
Le Rat Musqué
Membre bronze
Membre bronze
Réactions :
Messages : 268
Enregistré le : mar. sept. 18, 2018 7:31 pm
A remercié : 24 fois
A été remercié : 17 fois

Re: L'urgence climatique est-elle un leurre ?

Message par Le Rat Musqué » mer. févr. 20, 2019 4:39 pm

soliris a écrit :
mer. févr. 20, 2019 3:21 pm
L'urgence climatique est un leurre qui cache le plus gigantesque hold-up de toute l'histoire de l'humanité.
Ah, merci. Heureusement que vous êtes là pour nous mettre en garde.
Sans cela, nous n'aurions rien vu.



Avatar du membre
Le Rat Musqué
Membre bronze
Membre bronze
Réactions :
Messages : 268
Enregistré le : mar. sept. 18, 2018 7:31 pm
A remercié : 24 fois
A été remercié : 17 fois

Re: L'urgence climatique est-elle un leurre ?

Message par Le Rat Musqué » lun. mars 11, 2019 6:50 pm

La suite de la première vidéo du Réveilleur sur la conférence de M. Gervais :




Avatar du membre
karthesius
Membre bronze
Membre bronze
Réactions :
Messages : 161
Enregistré le : lun. sept. 03, 2018 12:12 am
Localisation : entre mer & montagne
A remercié : 3 fois
A été remercié : 5 fois

Re: L'urgence climatique est-elle un leurre ?

Message par karthesius » jeu. mars 14, 2019 5:53 pm

Bonjour ;)
Ah cette question de l'action reconnue ou pas du CO2 dans l'air , a encore de belles années à nous occuper
(puissions nous en parler encore longtemps, en respirant longtemps encore un taux d'oxygène suffisant)
:blink: L'humanité (et les mamifères) ont deja failli ne pas apparaitre suite à une extinction de masse provoquée (en partie ou totalement selon les avis) à une catastrophe climatique relative (entre autre) au taux de Co2 élevé.
(et probablement le CH4 encore plus reactif bien que moins durable dans l'atmosphère)
C'etait lors de la transition de l'ère du Permien au Trias, ou 95% des espèces marines et 75% des terrestres ont étées éradiquées.

Ceux qui en ont profité pour remplacer les thérapsidés (ou reptiles mammaliens, alors maitres sur Terre)
ce sont les crocodiliens et les dinosaures,( derivés de reptiles thécodontes).

Les dinosaures ont régné sur le globe incontestablement, laissant les rares espèces de reptiles mammaliens survivantes, vivre à l’ombre des dinosaures
Les mammifères de nos jours en sont issus et on leur doit une fière chandelle... d'avoir survécu jusqu'à l’anéantissement du règne des dinosaures

cette extinction du Permien/Trias (supposée etre due à une modification climatique) a donc failli nous couter notre apparition... si les reptiles mammaliens avaient tous disparus à la fin du Permien.

au cours du Permien:
le CO2 avait une concentration = 900 ppm (aujourd'hui on a 400ppm)
et la température moyenne etait = 16° (seulement 2° de + qu'aujourd'hui)

par contre lors de l'extinction:
le CO2 passe à 5000ppm..
on voit que c'est sans commune mesure avec ce qu'on a aujourd'hui
On serait en droit de se demander si nos reserves de petrole ne seront pas naturellement epuisées , bien avant d'atteindre de telles proportions..
:bat: Mais ok, il y a certainement d'autres facteurs que ces chiffres à considérer... :bise:


Image

Avatar du membre
soliris
Membre bronze
Membre bronze
Réactions :
Messages : 200
Enregistré le : dim. sept. 02, 2018 10:15 pm
Localisation : Tournai
A remercié : 5 fois
A été remercié : 7 fois
Contact :

Re: L'urgence climatique est-elle un leurre ?

Message par soliris » ven. mars 15, 2019 3:27 pm

karthesius a écrit :
jeu. mars 14, 2019 5:53 pm
Bonjour ;)
Ah cette question de l'action reconnue ou pas du CO2 dans l'air , a encore de belles années à nous occuper
...
On serait en droit de se demander si nos reserves de petrole ne seront pas naturellement epuisées , bien avant d'atteindre de telles proportions..
:bat: Mais ok, il y a certainement d'autres facteurs que ces chiffres à considérer... :bise:
Bonjour Karthésius.

Dis-donc: tu en connais des choses.. et merci de montrer une telle modération; c'est très rare par les temps qui courent, et surtout depuis que les étudiants courent dans les rues, en n'allant plus aux cours. :woohoo:


Ovni soit qui mal y pense !

Avatar du membre
soliris
Membre bronze
Membre bronze
Réactions :
Messages : 200
Enregistré le : dim. sept. 02, 2018 10:15 pm
Localisation : Tournai
A remercié : 5 fois
A été remercié : 7 fois
Contact :

Re: L'urgence climatique est-elle un leurre ?

Message par soliris » ven. mars 15, 2019 3:36 pm

Le Rat Musqué a écrit :
lun. mars 11, 2019 6:50 pm
La suite de la première vidéo du Réveilleur sur la conférence de M. Gervais :

La façon de parler, du Réveilleur, me fait penser au débat d'hier organisé par léa Salamé sur france 2: "le monde entier contre Marine Le Pen". Y avait sur ce plateau une bonne femme (Loiseau, groupe LREM) qui a accusé ma copine Marine d'ultralibéralisme !

Dire cela à une politicienne qui affirme et réaffirme la préférence nationale (qu'on observe au Canada, en Chine, en Russie, aux USA, en Australie.. en Hongrie, en Pologne, en Italie) : voilà encore quelque chose que je n'aurais jamais penser entendre.

Pauvre chérie: jamais je n'ai vu un courage semblable au tien.


Ovni soit qui mal y pense !

Avatar du membre
ben
Membre
Membre
Réactions :
Messages : 86
Enregistré le : jeu. août 30, 2018 10:15 pm
A remercié : 1 fois
A été remercié : 11 fois

Re: L'urgence climatique est-elle un leurre ?

Message par ben » ven. mars 15, 2019 4:46 pm

karthesius a écrit :
jeu. mars 14, 2019 5:53 pm
C'etait lors de la transition de l'ère du Permien au Trias, ou 95% des espèces marines et 75% des terrestres ont étées éradiquées.
C'est dur à imaginer. Prenons une seconde pour réaliser qu'aucune des plantes que nous consommons, aucune des plantes que nos animaux domestiques consomment, n'existait à l'époque. Les conifères venaient tout juste d'apparaitre, et étaient moins évolués que les espèces modernes.

Les angiospermes, plantes à fleur qui représentent presque toute la verdure que nous voyons autour de nous, ne sont apparues qu'il y a 120-150 millions d'années, soit à mi-chemin entre cette extinction et nous.

Il se trouve qu'une étude parue dans Nature a estimé les taux de CO2 si on continue à brûler nos réserves connues de pétrole, et ce serait 2000 ppm dans l'atmosphère. Si on y ajoute les réserves non-conventionnelles (p.ex sables bitumineux) on retrouve ce fameux taux de 5000 ppm. Des taux que les plantes et animaux actuels n'ont jamais connu. A la vitesse actuelle, on atteindrait ces valeurs d'ici 2250. Mais il faut se rendre compte qu'avant de voir 95% des espèces disparaitre, on en verra disparaitre 20%, puis 50%, etc. C'est pas 95% du jour au lendemain, donc on a des chances de commencer à paniquer avant, et peut-être qu'il ne sera pas trop tard ?



Avatar du membre
Le Rat Musqué
Membre bronze
Membre bronze
Réactions :
Messages : 268
Enregistré le : mar. sept. 18, 2018 7:31 pm
A remercié : 24 fois
A été remercié : 17 fois

Re: L'urgence climatique est-elle un leurre ?

Message par Le Rat Musqué » sam. mars 16, 2019 8:28 am

Bonjour,
C'est surtout complètement idiot de comparer les taux de Co2 qu'il y a eu dans l'atmosphère par le passé (et leurs résultats) avec ce qui est en train de se passer actuellement.
Idiot, voire la preuve d'une volonté de participer à la désinformation.

À ma femme qui me regardait d'un œil inquiet, alors que j'abusais de boisson lors d'une soirée :
- Ne t'inquiète pas, il m'est déjà arrivé de boire plusieurs litres de vin !
- Ah bon ?
- Oui. Au cours du mois dernier, j'ai sifflé un cubi de cinq litres.



Guglielmo
Membre bronze
Membre bronze
Réactions :
Messages : 373
Enregistré le : sam. sept. 08, 2018 9:00 am
A remercié : 20 fois
A été remercié : 24 fois

Re: L'urgence climatique est-elle un leurre ?

Message par Guglielmo » sam. mars 16, 2019 6:28 pm

Faut-il rappeler (une fois de plus) qu'un haut taux de CO2 dans l'atmosphère n'est nullement incompatible avec la vie sur Terre ?



Avatar du membre
Le Rat Musqué
Membre bronze
Membre bronze
Réactions :
Messages : 268
Enregistré le : mar. sept. 18, 2018 7:31 pm
A remercié : 24 fois
A été remercié : 17 fois

Re: L'urgence climatique est-elle un leurre ?

Message par Le Rat Musqué » dim. mars 17, 2019 4:44 pm

Guglielmo a écrit :
sam. mars 16, 2019 6:28 pm
Faut-il rappeler (une fois de plus) qu'un haut taux de CO2 dans l'atmosphère n'est nullement incompatible avec la vie sur Terre ?
Bonjour Guglielmo,
Nullement incompatible avec la vie sur Terre ? Peut-être... ou non.
Le haut taux de Co2 est-t-il responsable des extinctions massives qui ont été citées, ou l'un des nombreux résultats de ce qui a causé celles-ci ?
La réponse est d'importance, car la perte massive de biodiversité est problématique pour la résilience de la Vie. Quand on voit la place qu'occupent les vertébrés sur Terre et qu'on imagine qu'ils n'ont qu'un seul ancêtre, il y a de quoi s'inquiéter.



coltrane
Membre junior
Membre junior
Réactions :
Messages : 37
Enregistré le : mar. sept. 04, 2018 6:26 pm
A remercié : 5 fois
A été remercié : 7 fois

Re: L'urgence climatique est-elle un leurre ?

Message par coltrane » mar. mars 19, 2019 12:03 am

Y a un type (Le Réveilleur) qui se permet de critiquer un courageux relecteur du GIEC, et qui donne même pas son propre nom
Le gars montre sa bobine sur internet, on ne peut pas l'accuser de jouer sur l'anonymat...

au bout de 10 minutes de galère où ma tête fait la corne de brume de la Marie Morgane, que ce " Réveilleur" endormisseur ne cite même pas lui-même un seul de ces "facteurs naturels" sauf les aérosols.. dont parle justement M. Gervais
Ben si, le réveilleurs mentionne bel et les facteurs naturels.
Quant à Jacques Cheminade, qui dit que l'Europe est la courroie de transmission des marchés.
En somme ru fondes ton point de vue sur des considérations politiques, c'est dangereux et peu fiable.
au cours du Permien:
le CO2 avait une concentration = 900 ppm (aujourd'hui on a 400ppm)
et la température moyenne etait = 16° (seulement 2° de + qu'aujourd'hui)

par contre lors de l'extinction:
le CO2 passe à 5000ppm..
on voit que c'est sans commune mesure avec ce qu'on a aujourd'hui
1) La luminosité du soleil était moins forte Même si la différence peut sembler faible, un rapide calcul montre que ce n'est pas du tout négligeable.
2) L'extinction du Permien est la plus grande qu'on ait jamais connu. Sans aller jusqu'à une extinction globale, des effets affectant les conditions de vie de centaines de millions d'humains, c'est particulièrement ennuyeux. Bien sûr, ce n'est rien à l'échelle géologique, mais j'avoue que j(ai de la peine à raisonner à ce niveau-là.
Le Rat Musqué a écrit :
dim. mars 17, 2019 4:44 pm
Guglielmo a écrit :
sam. mars 16, 2019 6:28 pm
Faut-il rappeler (une fois de plus) qu'un haut taux de CO2 dans l'atmosphère n'est nullement incompatible avec la vie sur Terre ?
Bonjour Guglielmo,
Nullement incompatible avec la vie sur Terre ? Peut-être... ou non.
Le haut taux de Co2 est-t-il responsable des extinctions massives qui ont été citées, ou l'un des nombreux résultats de ce qui a causé celles-ci ?
La réponse est d'importance, car la perte massive de biodiversité est problématique pour la résilience de la Vie. Quand on voit la place qu'occupent les vertébrés sur Terre et qu'on imagine qu'ils n'ont qu'un seul ancêtre, il y a de quoi s'inquiéter.
Il me semble que la remarque de Guglielmo vise surtout à rappeler que personne de sérieux n'a prétendu que la hausse de la concentration allait mettre fin à la vie sur terre, simplement qu'elle pouvait la perturber et causer des torts aux sociétés humaines.
Pour ce qui est des extinctions actuelles, il faut rappeler que le changement climatique n'est qu'un des éléments les causant, et pas, pour l'instant le pls fort.



Avatar du membre
Le Rat Musqué
Membre bronze
Membre bronze
Réactions :
Messages : 268
Enregistré le : mar. sept. 18, 2018 7:31 pm
A remercié : 24 fois
A été remercié : 17 fois

Re: L'urgence climatique est-elle un leurre ?

Message par Le Rat Musqué » mar. mars 19, 2019 8:43 am

coltrane a écrit :
mar. mars 19, 2019 12:03 am
Il me semble que la remarque de Guglielmo vise surtout à rappeler que personne de sérieux n'a prétendu que la hausse de la concentration allait mettre fin à la vie sur terre, simplement qu'elle pouvait la perturber et causer des torts aux sociétés humaines.
Pour ce qui est des extinctions actuelles, il faut rappeler que le changement climatique n'est qu'un des éléments les causant, et pas, pour l'instant le plus fort.
Bonjour Coltrane,
C'est effectivement hors-sujet.
Pourtant, de par la sélection qui en résulte, ces extinctions successives posent une question.
Il y a eu par le passé de formidables explosions de vie, comme en témoignent les schistes de Burgess. Les modèles mis sur le marché (si je peux me permettre) présentaient une diversité inimaginable de nos jours. Les extinctions successives ont opéré des coupes franches dans ce matériau et le résultat actuel est plutôt inquiétant. Il ne me semble pas exagéré d'affirmer qu'au cours de l'histoire de la Terre, la Vie a perdu diversité, donc en résilience. Et que ce n'est pas à son avantage.
L'Homme, en accentuant ce phénomène (à cause de l'envahissement territorial et de la pollution qu'engendre sa croissance), causera non seulement tort aux sociétés humaines mais aussi à la Vie en général.
Constater que les niches libérées ont été - sont - seront toujours de nouveau occupées, ne suffit pas. Il faut regarder par quoi elles le sont. Une seule cause peut ainsi créer bien plus de dégâts que par le passé. La Terre a encore des millions d'années devant elle mais pour la Vie elle-même, ça sera de plus en plus sur le fil du rasoir.



Répondre