Se préparer à la rupture énergétique

Avatar du membre
Le Rat Musqué
Membre bronze
Membre bronze
Réactions :
Messages : 302
Enregistré le : mar. sept. 18, 2018 7:31 pm
A remercié : 27 fois
A été remercié : 23 fois

Re: Se préparer à la rupture énergétique

Message par Le Rat Musqué » dim. avr. 07, 2019 3:56 pm

ben a écrit :
dim. avr. 07, 2019 3:24 pm
Le Rat Musqué a écrit :
dim. avr. 07, 2019 10:28 am
la culture verticale nécessite un apport d'engrais azoté, donc de gaz naturel
Je ne saisis pas le lien. L'azote est le composant le plus commun dans l'atmosphère, et des bactéries peuvent le fixer.
Bonjour Ben,
C'est peut-être moi qui fait erreur, j'ais cru comprendre que les engrais azotés sont produits à base d'ammoniac (obtenu par combinaison de l'azote de l'air et d'hydrogène provenant du gaz naturel). Merci d'éclairer ma lanterne.



Avatar du membre
Le Rat Musqué
Membre bronze
Membre bronze
Réactions :
Messages : 302
Enregistré le : mar. sept. 18, 2018 7:31 pm
A remercié : 27 fois
A été remercié : 23 fois

Re: Se préparer à la rupture énergétique

Message par Le Rat Musqué » dim. avr. 07, 2019 4:12 pm

Guglielmo a écrit :
dim. avr. 07, 2019 2:34 pm
Je crois que je vais me mettre la tête dans le sable jusqu'à ce que ça arrive.
Je suis même incapable d'en parler aux enfants pour qui j'exerce et qui seront sans doute la première génération à le vivre. Si vraiment la situation se dégrade au point où je crains qu'elle le fasse, continuer à vivre ne servira à rien, je ne me sens pas l'âme de Mad Max. J'ai eu une vie riche et ce que je n'ai pas réussi à faire, il est désormais trop tard pour le faire ; alors sans regrets !
Mais le plus tard possible ! :lol: Chaque jour gagné est un jour gagné.
Bin mince, alors. Là, c'est la meilleure !
Alors là... je n'en crois rien. Vous vous fichez de moi !!!
Un intarissable réservoir d'idées comme vous, à la langue bien pendue et aux idées explicitement claires, être incapable d'en parler ?
Et vous faites quoi, ici, depuis des mois ?
Qui a ouvert le sujet sur ce forum ?
/.../
Et zut.



Avatar du membre
ben
Membre bronze
Membre bronze
Réactions :
Messages : 101
Enregistré le : jeu. août 30, 2018 10:15 pm
A remercié : 1 fois
A été remercié : 17 fois

Re: Se préparer à la rupture énergétique

Message par ben » dim. avr. 07, 2019 5:33 pm

Le Rat Musqué a écrit :
dim. avr. 07, 2019 3:56 pm
j'ais cru comprendre que les engrais azotés sont produits à base d'ammoniac (obtenu par combinaison de l'azote de l'air et d'hydrogène provenant du gaz naturel). Merci d'éclairer ma lanterne.
C'est vrai, c'est une façon de faire de l'engrais artificiel. Le gaz naturel est actuellement la source d'hydrogène la moins chère, mais ce n'est pas la seule, lorsque le prix montera on pourra recourir à l'hydrolyse de l'eau par exemple. On pourrait aussi utiliser les enzymes des bactéries nitrifiantes.

Je suis plus favorable à l'utilisation d'engrais naturels lorsque c'est possible, et à leur recyclage en récupérant les déchets organiques. Parmi les engrais chimiques, le phosphore cause plus de problèmes potentiels que l'azote, car bien qu'étant indispensable à la vie, il est mal répartit sur la planète et sa quantité est limitée. Le fait qu'on en importe, qu'on l'épande, et qu'il finisse dans les rivières puis au fond des océans n'est pas viable sur le (très) long terme. Là encore, l'hydroponie offre une solution.



Avatar du membre
SETI
Moderateur
Moderateur
Réactions :
Messages : 802
Enregistré le : jeu. août 30, 2018 5:09 pm
A remercié : 8 fois
A été remercié : 11 fois
Contact :

Re: Se préparer à la rupture énergétique

Message par SETI » dim. avr. 07, 2019 6:33 pm

<<< Dans les années 80, ma grand-mère était encore autosuffisante a l'année longue en pommes de terres, carottes et choux, ainsi que pommes et prunes. Une pièce de la maison était dédiée au stockage. Je pense que dans les villages, c'était quelque chose d'assez commun à l'époque. >>> Oui et encore maintenant mais dans les campagnes !

<<< Sans parler des lignes HT et THT, qui défigurent bien plus le paysage que tout le reste. >>> oui mais on n'a rien inventer pour remplacer ça ! Si tu sais dis le moi ? J'en ai posé pendant 35 ans des lignes !


<<< les châteaux d'eau obsolètes >>> je ne pense pas du tout, comment tu "pousses" l'eau dans les tuyaux ? Avec des pompes ?

https://fr.wikipedia.org/wiki/Ch%C3%A2teau_d%27eau

<<< les silos à grain>>> en Allemagne, puis en Europe Centrale ils sont légion et parfois énormes, parfois avec de grandes écritures ou logo , parfois même peint en rouge ! c'est joli sur fond vert !



Avatar du membre
Le Rat Musqué
Membre bronze
Membre bronze
Réactions :
Messages : 302
Enregistré le : mar. sept. 18, 2018 7:31 pm
A remercié : 27 fois
A été remercié : 23 fois

Re: Se préparer à la rupture énergétique

Message par Le Rat Musqué » dim. avr. 07, 2019 6:41 pm

ben a écrit :
dim. avr. 07, 2019 5:33 pm
Le Rat Musqué a écrit :
dim. avr. 07, 2019 3:56 pm
j'ais cru comprendre que les engrais azotés sont produits à base d'ammoniac (obtenu par combinaison de l'azote de l'air et d'hydrogène provenant du gaz naturel). Merci d'éclairer ma lanterne.
C'est vrai, c'est une façon de faire de l'engrais artificiel. Le gaz naturel est actuellement la source d'hydrogène la moins chère, mais ce n'est pas la seule, lorsque le prix montera on pourra recourir à l'hydrolyse de l'eau par exemple. On pourrait aussi utiliser les enzymes des bactéries nitrifiantes.

Je suis plus favorable à l'utilisation d'engrais naturels lorsque c'est possible, et à leur recyclage en récupérant les déchets organiques. Parmi les engrais chimiques, le phosphore cause plus de problèmes potentiels que l'azote, car bien qu'étant indispensable à la vie, il est mal répartit sur la planète et sa quantité est limitée. Le fait qu'on en importe, qu'on l'épande, et qu'il finisse dans les rivières puis au fond des océans n'est pas viable sur le (très) long terme. Là encore, l'hydroponie offre une solution.
Je comprends maintenant votre engouement pour l'IA.
Je constate néanmoins que votre parc nucléaire est encore plus vieux que le notre. Dernière centrale mise en service en 1993. L'âge oscille entre 26 et 48 ans (âge moyen, 35 ans) et je n'ai pas vu de nouveaux projets. Toutes sont sur la côte ouest. Vous n'avez donc pas intérêt à passer vos vieux jours à Vencouvert.
Gros atout pour vous, vous avez l'immense avantage d'avoir vos propres mines d'uranium. Et ça, c'est pas rien.
Je crois que je vais aller habiter au Canada.



Guglielmo
Membre bronze
Membre bronze
Réactions :
Messages : 413
Enregistré le : sam. sept. 08, 2018 9:00 am
A remercié : 26 fois
A été remercié : 27 fois

Re: Se préparer à la rupture énergétique

Message par Guglielmo » lun. avr. 08, 2019 5:07 pm

"Et vous faites quoi, ici, depuis des mois ?
Qui a ouvert le sujet sur ce forum ?
"

Une chose est de discuter avec des adultes, une autre de faire de la médiation scientifique pour les jeunes.
Je me sens sur un fil du rasoir de plus en plus étroit entre le discours lénifiant "tout va bien se passer" qui serait totalement hypocrite et le discours alarmiste "vous allez tous en baver grave", qui serait totalement irresponsable : impossible de dire à des jeunes qu'ils vont se prendre en pleine gueule des problèmes créés et non résolus par leurs aînés.

Alors je barbote dans un marais fait de données scientifiques, d'appréciations personnelles présentées comme telles, d'avertissements mesurés et du fameux "n'ayez pas peur" de Jean-Paul II servi hors contexte.
Le résultat est qu'à force ne vouloir n'être ni hypocrite ni irresponsable, je suis probablement les deux à la fois ; ça me fait une fin de carrière bizarre, d'autant plus que je peux constater une chose certaine : de tout ce que je raconte au sujet des modifications environnementales, 1 - les jeunes sont déjà au courant et 2 - ils s'en foutent à peu près complètement.



Guglielmo
Membre bronze
Membre bronze
Réactions :
Messages : 413
Enregistré le : sam. sept. 08, 2018 9:00 am
A remercié : 26 fois
A été remercié : 27 fois

Re: Se préparer à la rupture énergétique

Message par Guglielmo » lun. avr. 08, 2019 5:44 pm

" les châteaux d'eau obsolètes >>> je ne pense pas du tout, comment tu "pousses" l'eau dans les tuyaux ? Avec des pompes ?"
Je me serai mal exprimé : beaucoup de nos châteaux d'eau sont aujourd'hui obsolètes.
Ils ne sont détruits que peu à peu.



Avatar du membre
Le Rat Musqué
Membre bronze
Membre bronze
Réactions :
Messages : 302
Enregistré le : mar. sept. 18, 2018 7:31 pm
A remercié : 27 fois
A été remercié : 23 fois

Re: Se préparer à la rupture énergétique

Message par Le Rat Musqué » lun. avr. 08, 2019 6:28 pm

Guglielmo a écrit :
lun. avr. 08, 2019 5:07 pm
"Et vous faites quoi, ici, depuis des mois ?
Qui a ouvert le sujet sur ce forum ?
"

Une chose est de discuter avec des adultes, une autre de faire de la médiation scientifique pour les jeunes.
Je me sens sur un fil du rasoir de plus en plus étroit entre le discours lénifiant "tout va bien se passer" qui serait totalement hypocrite et le discours alarmiste "vous allez tous en baver grave", qui serait totalement irresponsable : impossible de dire à des jeunes qu'ils vont se prendre en pleine gueule des problèmes créés et non résolus par leurs aînés.

Alors je barbote dans un marais fait de données scientifiques, d'appréciations personnelles présentées comme telles, d'avertissements mesurés et du fameux "n'ayez pas peur" de Jean-Paul II servi hors contexte.
Le résultat est qu'à force ne vouloir n'être ni hypocrite ni irresponsable, je suis probablement les deux à la fois ; ça me fait une fin de carrière bizarre, d'autant plus que je peux constater une chose certaine : de tout ce que je raconte au sujet des modifications environnementales, 1 - les jeunes sont déjà au courant et 2 - ils s'en foutent à peu près complètement.
Bonsoir Guglielmo,

Excusez-moi, mieux vaut passer pour un vieux con alarmiste, quitte à se tromper (même qu'on ne demande que ça !) que pour un hypocrite ou un irresponsable. Devant le miroir de la salle de bain, le soir avant de se coucher, on ne se regarde pas de la même manière.

L'environnement ? Quand vous habitez en ville et restez connecté sur le net h24, la Nature - les p'tits zozios et toussa - est un concept au mieux poétique et fantasmé, au pire totalement inutile.
Vous feriez mieux de les aborder sur le sujet de l'énergie et la prochaine rupture de son flux. Le mieux étant de poser des questions sur le sujet, qu'utilise-t-on comme sources d'énergies ? À quoi servent-elle ? Y a-t-il un lien avec l'alimentation ? etc. Tout en leur donnant des chiffres réels sur la situation. Quand ils vont commencer à comprendre que même leurs iphones sont menacés, ils vont se poser des questions.

Enfin, c'est pas mon job, et mes conseils sont certainement stupides et inapplicables.



Avatar du membre
SETI
Moderateur
Moderateur
Réactions :
Messages : 802
Enregistré le : jeu. août 30, 2018 5:09 pm
A remercié : 8 fois
A été remercié : 11 fois
Contact :

Re: Se préparer à la rupture énergétique

Message par SETI » lun. avr. 08, 2019 7:58 pm

Guglielmo a écrit :
lun. avr. 08, 2019 5:44 pm
" les châteaux d'eau obsolètes >>> je ne pense pas du tout, comment tu "pousses" l'eau dans les tuyaux ? Avec des pompes ?"
Je me serai mal exprimé : beaucoup de nos châteaux d'eau sont aujourd'hui obsolètes.
Ils ne sont détruits que peu à peu.
Je ne sais pas si tu as remarqué mais ils servent énormément de support aux antennes relais pour la téléphonie mobile.



Avatar du membre
SETI
Moderateur
Moderateur
Réactions :
Messages : 802
Enregistré le : jeu. août 30, 2018 5:09 pm
A remercié : 8 fois
A été remercié : 11 fois
Contact :

Re: Se préparer à la rupture énergétique

Message par SETI » lun. avr. 08, 2019 8:03 pm

Je ne suis pas chimiste loin de là mais cette phrase m'interpelle ?

<<< Le gaz naturel est actuellement la source d'hydrogène la moins chère >>>

Le gaz naturel (appelé d'ailleurs encore à tord "gaz de ville") n'a rien à voir avec l'hydrogène puisque c'est du méthane !



Avatar du membre
Le Rat Musqué
Membre bronze
Membre bronze
Réactions :
Messages : 302
Enregistré le : mar. sept. 18, 2018 7:31 pm
A remercié : 27 fois
A été remercié : 23 fois

Re: Se préparer à la rupture énergétique

Message par Le Rat Musqué » lun. avr. 08, 2019 9:09 pm

SETI a écrit :
lun. avr. 08, 2019 8:03 pm
Je ne suis pas chimiste loin de là mais cette phrase m'interpelle ?

<<< Le gaz naturel est actuellement la source d'hydrogène la moins chère >>>

Le gaz naturel (appelé d'ailleurs encore à tord "gaz de ville") n'a rien à voir avec l'hydrogène puisque c'est du méthane !
Bonsoir SETI,
Moi non plus, je ne suis pas chimiste. Du coup, je suis obligé de croire ce que je trouve sur internet : ICI



Guglielmo
Membre bronze
Membre bronze
Réactions :
Messages : 413
Enregistré le : sam. sept. 08, 2018 9:00 am
A remercié : 26 fois
A été remercié : 27 fois

Re: Se préparer à la rupture énergétique

Message par Guglielmo » mar. avr. 09, 2019 5:35 pm

Le méthane est un hydrocarbure, et son nom lui-même est formé de la racine hydro pour hydrogène et de la racine carb pour carbone.
CH4, un atome carbone pour 4 hydrogènes.

A noter que les autres hydrocarbures de cette famille ne diffèrent que par le nombre de H. Je ne les connais pas tous mais sur les pompes est indiqué un indice d'octane, il correspond à une molécule comportant 8H.
Pour récupérer l'hydrogène il faut évidemment cracker la molécule.



Guglielmo
Membre bronze
Membre bronze
Réactions :
Messages : 413
Enregistré le : sam. sept. 08, 2018 9:00 am
A remercié : 26 fois
A été remercié : 27 fois

Re: Se préparer à la rupture énergétique

Message par Guglielmo » mar. avr. 09, 2019 5:40 pm

"c'est pas mon job, et mes conseils sont certainement stupides et inapplicables."

Dans ce domaine comme dans bien d'autres, la limite entre intelligence et stupidité est tellement floue qu'elle recouvre les deux presque entièrement.
Et puis qui en juge ?

Inapplicables sûrement pas, mais peut-être difficile à appliquer dans mon cas. J'interviens en effet sur des programmes prédéfinis et dans le cadre à la fois de structures et de bénéficiaires finaux qui ont leurs méthodes et leurs attentes. Ma liberté pédagogique se limite à la façon de procéder.
Pour l'instant, aucun(e) école, collège, lycée, association ne m'a jamais mandaté pour expliquer à son public à quel point la situation était désespérée.
:P



Avatar du membre
SETI
Moderateur
Moderateur
Réactions :
Messages : 802
Enregistré le : jeu. août 30, 2018 5:09 pm
A remercié : 8 fois
A été remercié : 11 fois
Contact :

Re: Se préparer à la rupture énergétique

Message par SETI » mer. avr. 10, 2019 12:28 am

Oui cracker la molécule de méthane donc ce n'est pas de l'hydrogène.

De mémoire (non je ne suis toujours pas chimiste!) L'hydrogène serait un métal sous forme de gaz sur notre planète, tenant compte qu'un même atome en fonction de la pression et de la température du milieu est de toute autre apparence (pas très scientifique !)

Sinon attention à ne pas parler ici d'engrais et de choses qui font "boom ! " sinon "couic ! "



Guglielmo
Membre bronze
Membre bronze
Réactions :
Messages : 413
Enregistré le : sam. sept. 08, 2018 9:00 am
A remercié : 26 fois
A été remercié : 27 fois

Re: Se préparer à la rupture énergétique

Message par Guglielmo » mer. avr. 10, 2019 7:17 am

"Oui cracker la molécule de méthane donc ce n'est pas de l'hydrogène."
Je ne comprends pas cette phrase..
Personne n'a dit que le méthane EST de l'hydrogène et la question n'était pas celle-là.
La question portait sur la phrase "le méthane est source d'hydrogène", suivie de la phrase "le méthane n'a rien à voir avec l'hydrogène."

La réponse a été apportée : OUI le méthane est une source d'hydrogène et SI, il a à voir avec l'hydrogène puisqu'il en est constitué aux trois quarts.



Répondre