Tueurs de femmes - Peut on vraiment améliorer les choses par la loi ?

Répondre
Avatar du membre
Fayanimal
Membre junior
Membre junior
Réactions :
Messages : 3
Enregistré le : mar. juil. 09, 2019 7:23 pm
Localisation : Villepreux 78

Tueurs de femmes - Peut on vraiment améliorer les choses par la loi ?

Message par Fayanimal » mar. juil. 09, 2019 8:23 pm

Bonjour à toutes et à tous,

Je me permets de lancer ce thread, peut être le sujet a t-il déjà été évoqué,

Si cela est redondant je m'en excuse

Je trouve que c'est un sujet d'actualité qui est très représentatif de l'inertie qui prédomine

Je souhaiterai l'aborder sur le plan de l'éducation

Vous avez tous (ou pas) été comme moi à l'école. Qu' apprend t-on dans ce cadre ? Quelles valeurs ? A quoi cela nous sert-il ?
Dans l'ensemble on peut considérer que cela est surtout destiné à faire de nous des travailleurs plutôt que des citoyens (Ce n'est que mon avis bien sûr)

Peut on réfléchir autrement ? Je m'explique
Un être conscient de ses actes a souvent été conditionné à l'être depuis l'enfance, si ce n'est pas par l'école c'est par son éducation
Mais en ces temps sombres les instituteurs et professeurs sont chargés de "replâtrer" les incohérences sociétales
En ont-ils les moyens ? Clairement non l'enseignement scolaire ne pourra pas se substituer à l'éducation parentale

Mais tout de même, ne faudrait il pas changer radicalement les programmes scolaires afin de les adapter à la réalité sociale et non à une autre réalité qui nous mange et nous humilie ?

C'est un problème très complexe qui fait appel à des leviers très différents les uns des autres

Mais tout de même, l'ébauche de solution commence par nos enfants, nos jeunes

Faut-il mieux apprendre jusqu'à l'overdose les guerres mondiales quand la guerre est déjà chez nous : Entre les hommes et les femmes qui en sont victimes

L'école ne pourrait-elle pas donner des valeurs plutôt que de former des consommateurs ?

En clair, ne faut-il pas repenser tout notre système éducatif afin de l'adapter à une réalité qui ne serait pas fantasmée ?

Je m'arrête là c'est un peu long désolé

Je suis un peut triste je vous avoue

Vous parler me fait (un peu) de bien c'est égoiste j'en ai peu honte la maintenant

Je me sens impuissant

Et vous ?

Je vous aime tous, hommes et femmes et je ferai n'importe quoi pour que tout ceci s'arrête


Qui que je sois au fond de moi

Je ne suis jugé...

...Que par mes actes

Guglielmo
Membre bronze
Membre bronze
Réactions :
Messages : 410
Enregistré le : sam. sept. 08, 2018 9:00 am
A remercié : 26 fois
A été remercié : 27 fois

Re: Tueurs de femmes - Peut on vraiment améliorer les choses par la loi ?

Message par Guglielmo » jeu. juil. 11, 2019 9:28 am

Bonjour
"on peut considérer que cela est surtout destiné à faire de nous des travailleurs
ou des chômeurs
plutôt que des citoyens


" l'enseignement scolaire ne pourra pas se substituer à l'éducation parentale"
En théorie non.
En pratique, les enseignants pallient quotidiennement aux carences éducatives de certaines parents.

"Faut-il mieux Vaut-il mieux changer radicalement les programmes scolaires afin de les adapter à la réalité sociale et non à une autre réalité qui nous mange et nous humilie
Cette phrase est trop vague. De ce que j'en comprends, je pense que la réalité sociale change beaucoup trop vite pour que l'enseignement s'y adapte en temps réel. Nous ne sommes plus au vingtième siècle. Au contraire, l'école doit se recentrer sur des invariants de la société, c'est-à-dire ce qui, par-delà les évolutions sociales, restera permanent.
Par ailleurs, n'oublions pas que l'école doit instruire davantage qu'éduquer.
Si j'étais aux responsabilités, je mettrais l'accent sur les outils susceptibles de rendre les futurs adultes aptes à encaisser les évolutions du monde et à y rester intégrés, efficaces et positifs : maîtrise de la langue, raisonnement, fondamentaux scientifiques et notamment méthodes, repères historiques et moraux, philosophie.

Selon moi, ce sont les contenus de ces matières qui doivent évoluer et non ces matières elles-mêmes qui doivent entrer ou sortir des programmes.
Avec le respect, mais le respect ce n'est pas seulement à l'école, c'est partout.



Répondre