Cannabis et schizophrénie,

Répondre
joseph1
Membre bronze
Membre bronze
Réactions :
Messages : 154
Enregistré le : mer. nov. 07, 2018 5:48 pm
A remercié : 10 fois
A été remercié : 80 fois

Cannabis et schizophrénie,

Message par joseph1 » jeu. mars 21, 2019 6:21 pm

Un texte clair , analytique , compréhensible.

https://www.atlantico.fr/decryptage/356 ... hane-gayet



Avatar du membre
ben
Membre bronze
Membre bronze
Réactions :
Messages : 139
Enregistré le : jeu. août 30, 2018 10:15 pm
A remercié : 1 fois
A été remercié : 25 fois

Re: Cannabis et schizophrénie,

Message par ben » jeu. mars 21, 2019 8:22 pm

Intéressant. Plus que la dose, c'est vraiment l'usage quotidien qui fait exploser le risque.

Image

douda
Membre junior
Membre junior
Réactions :
Messages : 10
Enregistré le : ven. oct. 04, 2019 3:25 pm

Re: Cannabis et schizophrénie,

Message par douda » ven. oct. 04, 2019 4:20 pm

Intéressant

Avatar du membre
Le Rat Musqué
Membre bronze
Membre bronze
Réactions :
Messages : 344
Enregistré le : mar. sept. 18, 2018 7:31 pm
A remercié : 33 fois
A été remercié : 23 fois

Re: Cannabis et schizophrénie,

Message par Le Rat Musqué » sam. oct. 05, 2019 7:04 pm

ben a écrit :
jeu. mars 21, 2019 8:22 pm
Intéressant. Plus que la dose, c'est vraiment l'usage quotidien qui fait exploser le risque.

Image
Bonjour.

Est-ce vraiment l'usage quotidien qui fait exploser le risque ?
Ou est-ce que ceux qui ressentent le besoin de fumer tous les jours sont des schizos en puissance ?
Pour tout dire, j'ai eu fumé mais ça me parait curieux de ressentir le besoin de fumer tout le temps... un peu comme la personne qui boit régulièrement (bien que l'exemple soit mal choisi : l'alcool est réellement plus addictif que le cannabis). Quel est l'intérêt de ne jamais être dans son état normal ? N'est-ce pas déjà une fuite de la réalité ?

Guglielmo
Membre bronze
Membre bronze
Réactions :
Messages : 446
Enregistré le : sam. sept. 08, 2018 9:00 am
A remercié : 28 fois
A été remercié : 30 fois

Re: Cannabis et schizophrénie,

Message par Guglielmo » dim. oct. 06, 2019 9:35 pm

Ne peut-on pas dire en général que l'usage de stupéfiants amplifie les tendances aux maladies mentales ou amplifie leurs symptômes ?
Et comme la maladie mentale favorise le recours aux stupéfiant pour un mieux-être transitoire, la boucle positive semble patente.

Avatar du membre
ben
Membre bronze
Membre bronze
Réactions :
Messages : 139
Enregistré le : jeu. août 30, 2018 10:15 pm
A remercié : 1 fois
A été remercié : 25 fois

Re: Cannabis et schizophrénie,

Message par ben » lun. oct. 07, 2019 2:05 pm

L'étude compare les populations de différents pays où le cannabis sur le marché est plus ou moins concentré en THC. A partir de là, ils trouvent un risque accru de maladie mentale si la concentration est forte, si la consommation est fréquente, et si on commence très jeune. Corrélation n'est pas causalité, et que les psychoses soient moins fréquentes là où le cannabis est moins concentré, ou les habitudes de fumage différentes, pourrait bien sûr s'expliquer autrement. Mais il y a d'autres études qui montrent une toxicité sur le cerveau et des effets à long terme, donc ça se tient.

Il faut noter que c'est un résultat qui s'applique a une population. Le risque de maladie mentale est à la base minime, quand bien même on le multiplierait par 5, ça reste relativement faible pour un individu donné et il y a tellement de facteurs dans la vie de chacun que c'est probablement négligeable en comparaison de l'estime de soi, le stress, d'autres maladies mentales, etc. Quand il s'agit de réglementer à l'échelle nationale par contre (p.ex légaliser mais contrôler la teneur en THC et l'âge du consommateur, encourager une consommation responsable), ça peut avoir un effet sur des milliers de personnes et c'est là que de telles études prennent leur sens.

Avatar du membre
Le Rat Musqué
Membre bronze
Membre bronze
Réactions :
Messages : 344
Enregistré le : mar. sept. 18, 2018 7:31 pm
A remercié : 33 fois
A été remercié : 23 fois

Re: Cannabis et schizophrénie,

Message par Le Rat Musqué » lun. oct. 07, 2019 6:55 pm

ben a écrit :
lun. oct. 07, 2019 2:05 pm
p.ex légaliser mais contrôler la teneur en THC
Bonsoir.

Oui, ça serait une bonne chose. Je refuse depuis longtemps de tirer sur le joint d'un jeune parce que la teneur en THC est souvent sans commune mesure avec ce que j'ai connu dans le temps (fin 70 / début 80). C'est un peu comme croire boire un verre de vin alors qu'on vous a servi du whisky. Bonjour les dégâts !

Je suis pour la légalisation du cannabis avec production contrôlée par l'état. Nous aurions tout à y gagner.
(Sauf que l'on mettrait au chômage des tonnes de gens qui gagnent très bien leur vie sans travailler. Seraient-ils prêt à bosser dur pour trois clopinettes ? J'en doute. Le risque est là.)

Avatar du membre
mightymax
Site Admin
Site Admin
Réactions :
Messages : 390
Enregistré le : sam. févr. 24, 2018 6:26 am
Localisation : Loire atlantique
A remercié : 7 fois
A été remercié : 28 fois

Re: Cannabis et schizophrénie,

Message par mightymax » lun. oct. 07, 2019 8:18 pm

Le Rat Musqué a écrit :
sam. oct. 05, 2019 7:04 pm
ben a écrit :
jeu. mars 21, 2019 8:22 pm
Intéressant. Plus que la dose, c'est vraiment l'usage quotidien qui fait exploser le risque.

Image
Bonjour.

Est-ce vraiment l'usage quotidien qui fait exploser le risque ?
Ou est-ce que ceux qui ressentent le besoin de fumer tous les jours sont des schizos en puissance ?
Pour tout dire, j'ai eu fumé mais ça me parait curieux de ressentir le besoin de fumer tout le temps... un peu comme la personne qui boit régulièrement (bien que l'exemple soit mal choisi : l'alcool est réellement plus addictif que le cannabis). Quel est l'intérêt de ne jamais être dans son état normal ? N'est-ce pas déjà une fuite de la réalité ?
Si bien sûr c'est une fuite de la réalité tout comme le consommateur d'alcool ou le fumeur de cigarette ainsi que le lobotomise du cerveau avec ses jeux vidéos ou réseaux sociaux.
Ensuite par rapport à ton dernier message sur la legalisation, beaucoup travaille tout en faisant leur petit business cela permettra juste de faire leur plantation légalement avec leur travail dit "conventionnel". Par contre pour ceux qui ne vivent que soi disant que de ça et bien je peux te dire que cela ne vive pas uniquement de ça et qu'en général c'est rarement le genre de personne que tu côtoies ou que tu as envie de côtoyer ( a moins que je me trompe)....
:merci:

Répondre