Space opera à Los Angeles

Avatar du membre
soliris
Membre bronze
Membre bronze
Réactions :
Messages : 223
Enregistré le : dim. sept. 02, 2018 10:15 pm
Localisation : Tournai
A remercié : 6 fois
A été remercié : 7 fois
Contact :

Space opera à Los Angeles

Message par soliris » dim. juil. 07, 2019 5:55 pm

Bonjour,

L'Amérique est un territoire jeune, sujet à de multiples expériences aussi extravagantes que réelles..

Un space opera est censé se dérouler dans l'espace.. entre extraterrestres.. mais dans l'espace de qui ? Pour les E.T., notre planète est justement "l'espace". Et chez nous aussi, des conflits opposent donc certains d'entre eux.. à nous.. et à d'autres E.T..
Ils se surveillent, se menacent et font aussi de la guerre froide: du renseignement, des enlèvements, et bien d'autres choses.

Situons l'histoire que je vais relater quasiment lettre par lettre (un court passage) avec ses personnages.

Elle se passe donc en août 1976, à Los Angeles, où séjourne Ingo Swann, un "remote viewer" (visionneur à distance) recruté par une agence E.T. pour visionner ce qui se passe sur la Lune, notamment. Dans cette agence de recruteurs, de curieux "jumeaux" étaient déjà intervenus pour l'épauler et le protéger.

Mais en l'occurrence, pour l'instant à Los Angeles, Ingo s'apprête à faire le dîner pour 2 femmes et 1 homme: l'une est Shafica Karagulla, neuro-psychiatre reconvertie dans la perception extra-sensorielle et l'autre, le docteur Viloa Neal, branchée sur les diagnostics psychiques et les champs bio-énergétiques humains. le garçon s'appelle Conrad ; sa profession n'est pas relatée mais ses capacités à lire les pensées sont remarquables.

Pour faire parler les filles sur les silences du gouvernement, concernant la Désinformation sur les réalités "exotiques", Conrad et Ingo entendent bien les "nourrir" avec une cuisine incroyable et des vins de qualité.
Ils doivent donc se rendre au supermarché du coin.

Ce qui suit est extrait de "Pénétration", par Ingo Swann, "EDs de l'oeil du sphinx", 2011

"Le supermarché avait d'immenses tables chargées d'artichauts. A l'une de ces tables d'artichauts se trouvait une femme ravissante. On la remarquait moins pour ses attributs féminins exceptionnels que du fait que ceux-ci étaient à peine couverts. Elle était habillée d'un top dos-nu de couleur rose avec des points jaunes. Dessous se trouvait un short si minuscule qu'on le distinguait à peine.
Loin en dessous, elle portait des sandales à talons hauts de près de 20 centimètres. Elle avait une abondante chevelure noire et ses yeux étaient cachés par des lunettes de soleil roses. Elle était vraiment terrible.
"Bonté divine !", pensais-je

Elle sélectionnait des artichauts, et il m'en fallait aussi. Je me débrouillai donc pour m'approcher d'elle discrètement et nonchalamment afin de pouvoir contempler ses seins presque dénudés. Pour avoir l'air presque naturel, les yeux tournés ailleurs, je pris quelques artichauts et les mis dans un panier.
Et soudain, sans la moindre raison, je resssentis un frisson m'électriser qui me donna la chair de poule dans tout le corps. Mes poils se dréssèrent sur les bras et mes cheveux dans le cou.
Sans rime ni raison,ni calcul d'aucune sorte, je sus soudain que c'était une alien, une extraterrestre.
Ma gorge devint sèche, mes mains se mirent à trembler. Je décidai donc de battre en retraite et commençai à inspecter les oranges et les pamplemousses pour un plat de fruit que Conrad et moi avions décidé d'essayer.
Pour aller aux oranges, il fallait que je me retourne _ et là !

Au bout de la rangée de cageots de légumes je reconnus, choses extraordinaire, un des jumeaux!
Il observait la femme.
Il vit que l'avais vu, et immédiatement dans mon esprit apparut l'image d'un carton blanc: "ne dîtes rien, agissez normalement, svp"
Essayant de rassembler mes esprits assez perturbés, une pensée idiote me traversa la tête. Si un des jumeaux se trouve dans ce lieu improbable, il doit bien y avoir l'autre. Et comme prévu, l'autre jumeau se trouvait à l'autre bout de la rangée de légumes. Il observait la femme aussi.
Cette fois les deux jumeaux étaient habillés en noir ! Pas ces sinistres complets noirs qu'on dit portés par ceux qui veulent réduire au silence les gens qui ont vu des OVNI. Là, c'était des jeans noirs, des bottines noires et des débardeurs noirs, les faisant ressembler à des voyous machos de la variété losangélienne.

A cet instant, je réalisai que je me trouvais dans un endroit où je ne devais pas être et je fis une prompte retraite stratégique vers la boulangerie, de l'autre côté du magasin. Dans le temps qu'il me fallut pour atteindre la boulangerie, une vague considérable de terreur commença à se faire ressentir.
Ici il me faut faire une mise au point.
Si je n'avais pas vu les jumeaux, j'aurais pu attribuer à mon imagination la réaction étrange que j'eus auprès de la femme ultra sensuelle. Mais maintenant, c'était impossible.
La présence de sjumeaux jointe à mon alerte psychique confirmait que la femme était une ET. Je ne me rappelle plus comment la suite des courses se déroula.

Conrad et moi passâmes à la caisse. En allant vers la voiture, je lui expliquais qu'on ne ferait pas d'aspic d'orange.
Une fois dans la voiture, sur le parking, je lui demandai d'attendre quelques instants. Il me demanda ce qui n'allait pas. "Attends un peu" dis-je. Peu après, la femme sortit en poussant son caddy chargé d'emplettes.
"Observe un peu celle-là et dis-moi ce que tu en penses".

Conrad regarda rapidement la femme, puis dit une chose étonnante:
"Bon, si tu veux que je te dise que c'est une extraterrestre, OK c'en est une" dit Conrad sur un ton ennuyé. "On en a plein comme ça à Los Angeles-la-Dingue."
Je ne lui demandai pas ce qu'il pensait des deux gars qui étaient en train de l'observer entasser ses emplettes et son corps fabuleux dans un coupé Volkswagen jaune. Je m'effondrai dans la voiture de Conrad et l'exhortai à démarrer rapidement.

Le dîner pour Shafica et Viola fut un succès complet. Après leur avoir servi ainsi qu'à nous-mêmes de bonnes rasades de bon vin, nous leur dîmes bien sûr que nous avions encore vu une extraterrestre au supermarché.
Cela inaugura une discussion emprunte d'une certaine ébriété concernant les civilisations ET occupées à infiltrer la Terre. Shafica et Viola parlaient de tout cela en chuchotant et plus ça devenait sérieux, plus on avait du mal à les entendre.
Viola: "Il y en a plein, vous savez, et beaucoup sont des bio-androïdes."
Shafica: " Ils sont dangereux et ils ont compris que les psychiques de la Terre sont leurs seuls ennemis. Sois prudent, Ingo, sois prudent." (...)
Modifié en dernier par soliris le lun. juil. 15, 2019 3:51 pm, modifié 4 fois.


De la statique des forces à la cinétique des apparences.

Avatar du membre
Le Rat Musqué
Membre bronze
Membre bronze
Réactions :
Messages : 298
Enregistré le : mar. sept. 18, 2018 7:31 pm
A remercié : 27 fois
A été remercié : 23 fois

Re: Space opera à Los Angeles

Message par Le Rat Musqué » dim. juil. 07, 2019 6:48 pm

Bonsoir Soliris,

Pouvez-vous m'expliquer ce que fait votre post dans la rubrique Scepticisme-zététique ?

Avez-vous une question à poser ? Si c'est le cas, je ne l'ai pas vue.



Avatar du membre
soliris
Membre bronze
Membre bronze
Réactions :
Messages : 223
Enregistré le : dim. sept. 02, 2018 10:15 pm
Localisation : Tournai
A remercié : 6 fois
A été remercié : 7 fois
Contact :

Re: Space opera à Los Angeles

Message par soliris » lun. juil. 08, 2019 2:48 pm

Effectivement, la question est:

Cette partie dur écit d'Ingo Swann est-il suffisamment parlant pour être admis comme relatant un fait avéré, dans un vrai supermarché, avec de vrais personnages (terriens et autres), ou bien s'agit-il a priori de fausses informations ?

Quelle preuve, dans le genre de celles que les scientifiques attendent, pourrait-être apportée pour étayer la véracité de l'histoire ?

Merci


De la statique des forces à la cinétique des apparences.

jiherve
Membre junior
Membre junior
Réactions :
Messages : 20
Enregistré le : sam. juin 22, 2019 7:10 pm
A remercié : 2 fois
A été remercié : 2 fois

Re: Space opera à Los Angeles

Message par jiherve » lun. juil. 08, 2019 9:48 pm

Bonsoir,
Cette partie dur écit d'Ingo Swann est-il suffisamment parlant pour être admis comme relatant un fait avéré, dans un vrai supermarché, avec de vrais personnages (terriens et autres), ou bien s'agit-il a priori de fausses informations ?
as tu lu Harry Potter ,sont ce de vraies situations ?
C'est du même tonneau!
Tu es vraiment bon public pour ces foutaises.
JR



Avatar du membre
Le Rat Musqué
Membre bronze
Membre bronze
Réactions :
Messages : 298
Enregistré le : mar. sept. 18, 2018 7:31 pm
A remercié : 27 fois
A été remercié : 23 fois

Re: Space opera à Los Angeles

Message par Le Rat Musqué » lun. juil. 08, 2019 10:02 pm

Bonsoir Soliris,

Mis à part des équations mathématiques, ou un protocole d'expérimentation, aucun témoignage (écrit, visuel ou auditif) n'a de valeur scientifique. Aucun. Et ce, quel qu'en soit l'auteur.

Pour en revenir à votre question, vous parlez de preuves "dans le genre de celles que les scientifiques attendent". Votre précision m'interpelle : en existe-t-il d'autres ? Il me semble qu'une preuve ne peut-être que matérielle/scientifique. Je suppose que si un jour votre voisin vous accuse de lui avoir volé 10 000 euros, vous exigerez du juge des preuves autres qu'un vulgaire témoignage. Non ?
Pour ma part, c'est ce que je ferais. Comme toute personne sensée.

Donc, existe-t-il d'autres preuves que celles qui sont vérifiables expérimentalement ?



Avatar du membre
soliris
Membre bronze
Membre bronze
Réactions :
Messages : 223
Enregistré le : dim. sept. 02, 2018 10:15 pm
Localisation : Tournai
A remercié : 6 fois
A été remercié : 7 fois
Contact :

Re: Space opera à Los Angeles

Message par soliris » mar. juil. 09, 2019 3:17 pm

Le Rat Musqué a écrit :
lun. juil. 08, 2019 10:02 pm

Mis à part des équations mathématiques, ou un protocole d'expérimentation, aucun témoignage (écrit, visuel ou auditif) n'a de valeur scientifique. Aucun. Et ce, quel qu'en soit l'auteur.
Incroyable. Effectivement, on est pas arrivé.
Pour en revenir à votre question, vous parlez de preuves "dans le genre de celles que les scientifiques attendent". Votre précision m'interpelle : en existe-t-il d'autres ? Il me semble qu'une preuve ne peut-être que matérielle/scientifique. Je suppose que si un jour votre voisin vous accuse de lui avoir volé 10 000 euros, vous exigerez du juge des preuves autres qu'un vulgaire témoignage. Non ?
Pour ma part, c'est ce que je ferais. Comme toute personne sensée.

Donc, existe-t-il d'autres preuves que celles qui sont vérifiables expérimentalement ?
Curieux, mais les juges peuvent vous donner 20 ans sur un "faisceau de présomptions"; scientifiquement ce sont les résultats statistiques qui valident certaines théories et il ne s'agit ni plus ni moins qu'un faisceau de présomptions. PS: y a-t-il un seul "vulgaire" témoignage ?

Il semble que vous préférez du concret; cette conversation lancée par moi n'a pas été effacée de Futura-sciences: https://forums.futura-sciences.com/phys ... inale.html. Elle est en rapport avec le sujet de ce fil.

Il ya un comportement des vibrations dont vous n'avez pas tenu compte: il existe un système de ressort.. qui ne s'allonge pas et ne rétrécit pas au-dessous et au-dessus de sa position d'équilibre, car c'est la vibration acoustique (ou sismique) qui est elle-même le ressort sur une corde tendue.. ou à l'intérieur d'un bâtiment, ou du Faucon Millénium.. et qui plus est: les points d'attache de ce type de ressort sont infiniment fixes

Conceptuellement, on peut aller plus vite que l'expérimentation, plus loin que les débuts de preuve et s'élancer dans une autre partie de la physique sans se soucier d'un protocole. Chacun sait faire des mathématiques dans sa tête, dessiner des plans sommaires, évaluer les conséquences théoriques, quand un élément neuf est acceptable.


De la statique des forces à la cinétique des apparences.

Avatar du membre
soliris
Membre bronze
Membre bronze
Réactions :
Messages : 223
Enregistré le : dim. sept. 02, 2018 10:15 pm
Localisation : Tournai
A remercié : 6 fois
A été remercié : 7 fois
Contact :

Re: Space opera à Los Angeles

Message par soliris » mar. juil. 09, 2019 3:31 pm

jiherve a écrit :
lun. juil. 08, 2019 9:48 pm

as tu lu Harry Potter ,sont ce de vraies situations ?
C'est du même tonneau!
Tu es vraiment bon public pour ces foutaises.
JR
Jiherve, mon bon Jiherve .. Ne vois-tu rien venir ? https://fr.wikipedia.org/wiki/S%C5%93ur_Anne

Image


De la statique des forces à la cinétique des apparences.

Avatar du membre
Le Rat Musqué
Membre bronze
Membre bronze
Réactions :
Messages : 298
Enregistré le : mar. sept. 18, 2018 7:31 pm
A remercié : 27 fois
A été remercié : 23 fois

Re: Space opera à Los Angeles

Message par Le Rat Musqué » mar. juil. 09, 2019 9:53 pm

soliris a écrit :
mar. juil. 09, 2019 3:17 pm
Curieux, mais les juges peuvent vous donner 20 ans sur un "faisceau de présomptions"; scientifiquement ce sont les résultats statistiques qui valident certaines théories et il ne s'agit ni plus ni moins qu'un faisceau de présomptions.
Bonsoir Soliris,

Qui a pris 20 ans uniquement sur un faisceau de présomptions ?

Autre question qui n'a qu'un vague rapport avec le sujet : pourquoi continuez-vous de poster ce genre de sujets sur ce forum alors que, visiblement - et sans vouloir vous offenser - ça ne suscite au mieux que des railleries, et au pire un profond inintérêt. Ne rencontreraient-ils pas un meilleur accueil sur un forum d'Ovnilogues ? La discussion ne serait-elle pas pour vous plus enrichissante ?
Vous déclarez régulièrement posséder un savoir spécial, pourquoi ne pas aller le partager avec des personnes que ça intéresse ?
Ici, tout le monde s'en fout.
Ou si ce n'est pas le cas, ceux que ça intéresse ne se sont jamais manifestés.



Avatar du membre
Le Rat Musqué
Membre bronze
Membre bronze
Réactions :
Messages : 298
Enregistré le : mar. sept. 18, 2018 7:31 pm
A remercié : 27 fois
A été remercié : 23 fois

Re: Space opera à Los Angeles

Message par Le Rat Musqué » mer. juil. 10, 2019 11:28 am

soliris a écrit :
mar. juil. 09, 2019 3:17 pm
Conceptuellement, on peut aller plus vite que l'expérimentation, plus loin que les débuts de preuve et s'élancer dans une autre partie de la physique sans se soucier d'un protocole.
Bonjour Soliris,

Il y a essentiellement quelque chose qui cloche dans vos raisonnements. Un truc commun à tous vos messages : vous n'avez pas compris ce qu'est la science.

Je vais tenter un parallèle.
Prétendriez-vous qu'un boulanger peut faire de la boulangerie sans faire du pain ? Sans farine, sel, levure ni eau ? Sans processus de fermentation ?
Ne pouvez-vous comprendre qu'un boulanger qui ne fait plus de pain n'est plus boulanger ? Il sera peut-être boucher, plombier ou pharmacien. Continuera-t-il à se préoccuper de processus de fermentation de la farine ? Non.
Il en va de même pour la question qui nous préoccupe. Un scientifique utilise toujours la méthode scientifique, les protocoles d'expérimentation sont mis en place pour valider ses recherches. C'est - comme pour le boulanger - ce qui fait de lui un scientifique. S'il n'utilise plus ces outils, ce qu'il fera ne sera plus de la science.

Je ne vois pas ce qu'il y a de compliqué à comprendre.
Que vous désiriez changer cet état de fait ne change rien à l'affaire.



jiherve
Membre junior
Membre junior
Réactions :
Messages : 20
Enregistré le : sam. juin 22, 2019 7:10 pm
A remercié : 2 fois
A été remercié : 2 fois

Re: Space opera à Los Angeles

Message par jiherve » mer. juil. 10, 2019 1:18 pm

bonjour
ce qu'il faut comprendre c'est que Soliris est un poête rêveur mais qu'il ne le sait pas!
JR



Guglielmo
Membre bronze
Membre bronze
Réactions :
Messages : 410
Enregistré le : sam. sept. 08, 2018 9:00 am
A remercié : 26 fois
A été remercié : 27 fois

Re: Space opera à Los Angeles

Message par Guglielmo » mer. juil. 10, 2019 4:35 pm

Le seul intérêt que je voie à cette discussion (mais c'est celui que j'y vois, pas celui qu'elle recèle objectivement), c'est la différence entre la preuve juridique et la preuve scientifique.
Et s'il est vrai qu'on ne condamne pas à vingt ans sur de seules présomptions même si elles forment un faisceau, le mot preuve en justice n'a pas du tout le même sens qu'en science.
Toute comparaison est donc fort risquée, sauf s'il s'agit bien de dénoter des différences.

La preuve scientifique se fait essentiellement par la prédictivité, en justice pas du tout.
Par contre, l'économie d'explication est à l'oeuvre dans les deux domaines, même si en justice il est l'essentiel et pas en science.
Bref...



Avatar du membre
Le Rat Musqué
Membre bronze
Membre bronze
Réactions :
Messages : 298
Enregistré le : mar. sept. 18, 2018 7:31 pm
A remercié : 27 fois
A été remercié : 23 fois

Re: Space opera à Los Angeles

Message par Le Rat Musqué » mer. juil. 10, 2019 6:29 pm

Guglielmo a écrit :
mer. juil. 10, 2019 4:35 pm
La preuve scientifique se fait essentiellement par la prédictivité, en justice pas du tout.
Bonjour Guglielmo,

Merci pour la précision.

Ma comparaison servait juste à souligner le fait qu'en science, comme dans la vie pratique (ex : la justice), un témoignage ne vaut jamais preuve.
J'espérais seulement que Soliris comprenne que l'on ne peut avoir "deux poids, deux mesures." S'il estime normal qu'en justice un témoignage ne vaut jamais preuve, il n'y a aucune raison pour que ça ne soit pas le cas dans les autres affaires de la vie courante. Et la science en fait partie.



Guglielmo
Membre bronze
Membre bronze
Réactions :
Messages : 410
Enregistré le : sam. sept. 08, 2018 9:00 am
A remercié : 26 fois
A été remercié : 27 fois

Re: Space opera à Los Angeles

Message par Guglielmo » mer. juil. 10, 2019 10:41 pm

Et en effet cet point est partagé entre les deux domaines.
Mais c'est plus compliqué en sciences puisque les témoignages sont pris en compte au niveau statistique et dans ce cas l'ensemble constitue, non une "preuve" de quelque chose, mais un fait scientifique qui sera utilisé comme base d'expérimentations.
Cet aspect statistique n'est pas le même en justice. En science une majorité statistique constitue une tendance, c'est la tendance qui est un fait et les témoignages contradictoires sont mis de côté car ils ne mettent pas ce fait en cause.
En justice, un seul témoignage contradictoire peut en ruiner plusieurs. La conclusion du jury peut parfaitement, pour des raisons qui tiennent à l'humain (charisme du témoin, sa position sociale, l'environnement de son témoignage, sa richesse, sa cohérence etc.) emporter la décision.

Je ne sais pas s'il existe des ouvrages sur le sujet mais ça m'intéresserait d'en trouver un oublié sur une banquette de RER.



Avatar du membre
Le Rat Musqué
Membre bronze
Membre bronze
Réactions :
Messages : 298
Enregistré le : mar. sept. 18, 2018 7:31 pm
A remercié : 27 fois
A été remercié : 23 fois

Re: Space opera à Los Angeles

Message par Le Rat Musqué » sam. juil. 13, 2019 7:49 pm

Guglielmo a écrit :
mer. juil. 10, 2019 4:35 pm
La preuve scientifique se fait essentiellement par la prédictivité, en justice pas du tout.
Bonsoir Guglielmo,

Tout bien réfléchi, si vous estimez que l'enquête fait aussi partie de la justice (l'une ne va pas sans l'autre), celle-ci recèle aussi une grande part de prédictivité. Si l'inspecteur constate A et B, alors il en vient à imaginer l'hypothèse C et comprendre que ça implique E. Ce qui va l'amener à tenter de débusquer E. S'il trouve E, l'hypothèse C gagnera en crédibilité.
En science une majorité statistique constitue une tendance, c'est la tendance qui est un fait.
Les statistiques sont aussi utilisées en justice prédictive (ici).

Après, je sais que vous n'appréciez guère les comparaisons. Il est vrai que ce qui est comparé n'étant jamais similaire, des incompréhensions peuvent surgir et brouiller encore plus les pistes. Pourtant, si l'on s'en tient à un point précis (et en ignorant le reste), je pense qu'elles apportent souvent un éclairage simple et facilité.



Avatar du membre
soliris
Membre bronze
Membre bronze
Réactions :
Messages : 223
Enregistré le : dim. sept. 02, 2018 10:15 pm
Localisation : Tournai
A remercié : 6 fois
A été remercié : 7 fois
Contact :

Re: Space opera à Los Angeles

Message par soliris » lun. juil. 15, 2019 3:17 pm

Le Rat Musqué a écrit :
mer. juil. 10, 2019 11:28 am

Prétendriez-vous qu'un boulanger peut faire de la boulangerie sans faire du pain ? Sans farine, sel, levure ni eau ? Sans processus de fermentation ?
J'ai entendu parler d'un boulanger qui a multiplié les pains sans farine ni levure.. :nananere: . Il devait disposer d'une science à sa mesure.
Il en va de même pour la question qui nous préoccupe. Un scientifique utilise toujours la méthode scientifique, les protocoles d'expérimentation sont mis en place pour valider ses recherches. C'est - comme pour le boulanger - ce qui fait de lui un scientifique. S'il n'utilise plus ces outils, ce qu'il fera ne sera plus de la science.
C'est du matraquage philosophique pour obliger les (jeunes) internautes qui lisent ce forum à "rester dans les clous". Tiger Woods a fait du golf en empruntant des chemins tout-à-fait différemment de la méthode classique... Et vous savez où cela l'a mené.
Non, personne n'est obligé de suivre un parcours, ET PERSONNE N A INTERET A LE FAIRE .

La seule règle qu'il faut retenir est "Va de l'avant, va de l'avant, va de l'avant" !
Image
Prenez cette image, prise à New Hope, Pennsylvanie, le 23 janvier 2007 à 22 heures, considérée comme la photo d'un vaisseau-mère extraterrestre; elle ne signifiera rien pour un honnête homme fasciné par le protocole scientifique, mais le fait est que -si j'ai préalablement dessiné la structure interne d'un tel astronef-, et que cette image vient confirmer mes dessins au détail près, c'est à ce moment-là que des dizaines d'années de lutte acharnée à vouloir "autre chose" prennent soudain un aspect authentiquement consolateur :bise: ..

A quelle sauce vous allez vous faire manger, Le Rat Musqué et Guglielmo (et Jiherve ..) . Par où votre système d'interdits va s'effondrer ? .. je l'ignore encore. Il me manque encore la réalisation d'amortisseurs-réflecteurs de vibrations.
En attendant, c'est déjà DUCASSE !

Soliris.. qui est très en retard sur son propre programme.


De la statique des forces à la cinétique des apparences.

Répondre